La transition

Management de la Transition

Toute modification au sein d’une entreprise entraine du stress et nécessite une bonne préparation en amont pour éviter l’échec. Que ce soit des changements d’organisation, de procédures ou d’outil informatique, il ne faut jamais négliger le frein naturel que va opposer une partie des salariés. Il est toujours possible de passer outre les réticences de chacun et d’essayer d’imposer les nouveautés, mais cela risque fortement de faire plus de mal que de bien. Une bonne transition nécessite :

Du dialogue

Si le changement semble nécessaire, vous devez impérativement savoir pourquoi :

  • Nécessité stratégique
  • Economie de charges
  • Amélioration de l’efficacité (commerciale, administrative,…)
  • Optimisation de l’utilisation des compétences de chacun
  • ….

Si vous ne pouvez pas forcément présenter toutes les raisons qui ont motivées les décisions (notamment lorsqu’il s’agit de stratégie), il est important de communiquer en amont avec les équipes sur vos choix de changements, et si cela est possible, de les faire participer  en organisant, par exemple, un brainstorming d’une heure ou deux. Souvent, des idées apparaissent et peuvent améliorer considérablement l’efficacité de la transition. Quoi qu’il en soit, si les salariés se sentent impliqués, ils accepteront d’autant mieux tous les changements que vous pourrez apporter.

De l’accompagnement

Le frein naturel, la peur du changement, nécessite un accompagnement sur le terrain pour rassurer, expliquer, former et surtout, assurer la réussite. Il est également important, en fonction des changements apportés, d’essayer de mesurer l’efficacité des nouveautés et de les présenter aux salariés, même en cas d’échec ! Faire des points permet d’ajuster ou de réorienter éventuellement votre projet pour améliorer les chances de réussite. Il ne faut pas négliger les remontées des opérationnels pour adapter vos changements aux réalités du terrain : Il y a parfois un fossé entre la théorie et la pratique ! Donc, il ne faut pas rester sourd aux remarques et refuser de dévier du projet initial !

La réussite de tout changement passe donc par l’implication de tous, car la force de votre entreprise n’est pas un nouveau logiciel ou de nouvelles procédures, mais la capacité qu’ont les salariés à les appréhender et à en tirer le meilleur dans un seul but : l’amélioration de la performance générale.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* Cette case à cocher est obligatoire

*

J'accepte

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.